Kompass - AntiRa - Newslettre Nr. 61 - Juillet/Août 2017

 

++++ Activ-e-s contre les expulsions: Osnabrück, Erfurt,... +++ du 5 au 8 juillet à Hambourg: contre le G20 +++ du 15 au 16 juillet à Berlin: conférence de préparation à Welcome United avec plusieurs rencontres de réseaux +++ d’autres escalations en mer méditerranée +++ Campagne de Swarming Solidarity, autrefois les habitant-e-s de City Plaza +++ “Villes solidaires” - mises en réseau avec brochures et site internet +++ à partir du 18 août: ligne rouge contre le changement climatique! Camps et actions sur le territoire de la centrale de charbon rheinanique +++ Retour: JoG à Dresde, 20 ans de “personne n’est illégal” à Kassel +++ Perspectives: du 2 au 16 sept, partout & à Berlin: We’ll come united; du 8 au 10 sept à Bielefeld: Refugee Conference avec We’ll come united; du 22 au 24 sep à Berlin: Women* Breaking Borders - Conférence de Women in Exile; du 6 au 8 oct à Leipzig: Conférence sur la migration, le développement et les crises écologiques +++

 

Chèr-e-s ami-e-s!

Trillerpfeife

Le sifflet jaune va-t-il devenir le nouveau symbol de résistance contre les expulsions? Fin mai, des migrant-e-s soudanais-e-s ont démontré à Osnabrück de manière impressionnante comment des expulsions peuvent être empêchées de façon autoorganisées:»... les habitant-e-s se sont mutuellement prévenu-e-s de l’expulsion imminente en utilisant des sifflets. En très peu de temps, environ 150 personnes se sont rassemblées devant les maisons pour protester ensemble et fermement, bruyamment mais paisiblement contre la police intrusive et l’expulsion à venir. On a pu entendre des chants en englais et en arabe, la police a été sommée de quitter les lieux. Les policiers-ères a eu l’air d’être impressionné-es, l’un d’entre eux a sorti son arme de service, pendant que les autres rentraient dans leurs voitures. Les véhicules ont ensuite quitté l’enceinte de l’hébergement et attendu du renfort. Les manifestants ont pendant ce temps fermé le portail. Après quelques temps la police et l’office pour la migration sont partis, ils sont rentrés bredouille » (http://nolageros.blogsport.eu/2017/06/03/pm-sammelabschiebung-aus-dem-lager-ickerweg-erfolgreich-verhindert/).

A Erfurt également, des nouvelles formes de protestation collectives ont eu lieu, et comme nous l’avons formulé dans la newslettre précédentes: les luttes pour le droit de rester font rage dans beaucoup d’endroits, et dont les réussites se reflètent également dans les statistiques officielles. Selon une demande parlementaire récente, dans le premier trimestre 2017, que 7% des expulsions-Dublin ont pu être accomplies. Les autorités responsables des expulsions peuvent logistiquement à peine faire suivre les transferts, les résistances individuelles et collectives bloquent l’appareil d’isolement raciste de manière efficace.

Partant de ces luttes contre les expulsions, une série d’initiatives locales se sont entre temps développées en «villes solidaires». UNe réunion de mise en réseau a eu lieu fin juin à Kassel, dans le cadre d’une semaine d’action pour les 20 ans de «personne n’est illégal». Et ce sont les personnes actives d’Osnabrück, citées ci-dessus, qui ont présenté l’idée des «villes solidaires» et insisté sur l’importance centrale de la mise en relation des Communities de migrant-e-s. Comme il est précisé dans le calendrier ci-dessous, l’échange sur ces expériences et la continuité de ce travail collectif va être poursuit à Berlin les 15 et 16 juillet dans le cadre de la conférence «Welcome United Conference». Directement après le weekend du G20 à Hambourg, où, on l’espère, d’énormes mouvements de protestation auront eu lieu, on se tournera premièrement vers les luttes quotidiennes antiracistes, et deuxièmement vers la grande mobilisation en septembre avec comme point finale le grand défilé le 16 sept. à Berlin. Dans la région du Rhein et du Main, un bus-convoi est déjà en préparation, avec lequel on espère que beaucoup d’autres villes viendront dans la capitale avec migrant-e-s. Les véhicules sont décorés sur le thème de la revendication pour la liberté de mouvement et les mêmes droits pour tous et toutes: avec par exemple d’énormes sifflets jaunes contre les expulsions ou bien avec des embarcations pneumatiques de la mer méditerranée, en version originale, pour symboliser la lutte pour des «passages en sécurité».

 

 BerlinLe dernier weekend de juin, plus de 13 000 personnes sont montées dans une embarcation sur les cotes lybiennes en direction de l’Italie, et une fois de plus c’est grâce aux interventions en continu des organisations de sauvetages civiles qu’il n’y a pas eu de nouvelles noyades en masse en mer méditerranée. Contre les essais de criminalisation et de diffamation initiés par Frontex, la «flotte humanitaire» tient bon jusqu’à présent. Le petit avion «Moonbird» de Sea Watch et de Humanitarian Pilots Initiative contribut de manière très impressionnante à la coordination des actions de sauvetage. Egalement aux frontières extérieures: We’ll Come United!

 

L’équipe Kompass

Contact: kompass-notify@antira.info

PS: la prochaine newslettre paraitra fin août et appellera à nouveau, juste avant les journées d’action transnationales du 2 sept, à la mobilisation de We’ll Come United.Das Kompass-Team